Lactolérance 4500, une petite boîte qui a été une grande révolution dans ma vie

Avant qu’un ami ne me parle de Lactolérance, je crois que je peux dire que ma vie était très « inconfortable ».

Depuis vingt ans, je suivais un régime strict d’éviction du lactose extrêmement contraignant qui, en plus, régulièrement, ne me mettait pas à l’abri de problèmes.

À l’époque par exemple, je ne savais pas qu’il y avait du lactose dans les charcuteries.

 

 

Outre la forte discipline que ce régime représentait, je devais me confronter en permanence aux sourires en coin des gens qui considéraient souvent que « j’exagérais »

Ou encore que j’étais « une petite nature », comme si c’était un choix de ma part !…

À la fois en raison des effets de l’intolérance – maux de tête, problèmes digestifs, irritations, hémorroïdes, déshydrose … – et du regard des gens, je ne pouvais pas avoir la même vie sociale que les autres et j’en souffrais réellement.

Depuis que j’ai découvert Lactolérance 4500, c’est-à-dire peu de temps après sa sortie, je revis.

Je prends en général une gélule de Lactolérance 4500 avant chaque repas, aucune si je suis sûr qu’il n’y a pas de lactose, deux si le repas se prolonge ou si j’ingurgite une grande quantité de produits laitiers. C’est tout. Et ça ne me pose aucun problème.

Je préfère ce dosage, globalement suffisant et que je peux moduler, plutôt qu’un dosage directement à 9000, pour moi inutilement chargé. Et je dois dire aussi que le conditionnement en petite boîte métallique est particulièrement pratique. On peut l’avoir dans la poche, il ne se déforme pas comme une plaquette. C’est simple. Cette petite boîte a été une grande révolution dans ma vie.

Vous utilisez Lactolérance ? Vous aussi, témoignez ! Envoyez-nous votre témoignage ici.