« Maudite soit mon allergie au lactose

et ses effets désastreux sur la couche d’ozone ! »

De l’inconvénient de l’intolérance au lactose

quand on se retrouve enterré vivant

et qu’on tente de s’en sortir

en poussant le couvercle du cercueil

de toutes ses forces…

Série culte, Le Cœur a ses Raisons* ne fait pas dans la dentelle

Cette série télé québécoise de 2008 (avec Marc Labrèche et Anne Dorval) fait plutôt dans le burlesque. Elle parodie les soap operas américains comme Les Feux de l’amour (The Young and the Restless), surtout dans leur version doublée en français : tous les ridicules techniques de ces séries Z sont amplifiés à loisir, des gros plans à rallonge sur les mines pensives des personnages en fin de réplique jusqu’aux grosses ficelles de situations invraisemblables, en passant par le pot de fleurs kitsch en début de séquence, derrière lequel on découvre les personnages de la scène…

* cf. les Pensées de Blaise Pascal (1623-1662) : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. »

La déchéance de Criquette

Dans l’épisode 15 de la saison 2, intitulé La Déchéance de Criquette, Brett se retrouve donc enterré vivant dans un cercueil, dont il s’efforce de sortir en poussant très fort le couvercle de l’intérieur – efforts interrompus par un bruit de pet, précédant la réplique : « Bon Dieu ! Maudite soit mon allergie au lactose et ses effets désastreux sur la couche d’ozone ! »

Voici le texte de la séquence :

Brett – [criant à tue-tête] À l’aide ! Je suis enterré vivant et je dois aller à la salle de bain ! Je suis Brett Montgomery, gynécologue émérite, gymnaste, philatéliste amateur et je suis enterré vivant ! Vivant ! [au public : « Répétons-le une 3ème fois. »] Vivant !

Rien n’y fait… Je devrai donc utiliser mes muscles d’acier afin de fracasser les parois de ce cercueil de la mort ! Mais d’abord, quelques exercices d’assouplissement… [ébauches de quelques mouvements sur une musique d’aérobic] Maintenant, place à l’effort titanesque. [bruit de pet très sonore]  Non. C’est inutile. Non, j’ai le biceps d’Héraclès mais le sphincter de Fraisinette*. Bon Dieu ! Maudite soit mon allergie au lactose et ses effets désastreux sur la couche d’ozone ! [Brett commence à s’asphyxier sous l’effet de l’odeur qui a envahi le cercueil, avant de s’évanouir pour de bon…].

* Fraisinette (au Canada / Strawberry Shortcake dans les pays anglophones / Charlotte aux fraises en France) est un personnage de poupée-fillette (sous licence, propriété du groupe américain Iconix) à l’origine employé pour figurer dans des cartes de vœux et qui a ensuite été représenté comme poupée, sur des affiches et sur d’autres produits. Les produits dérivés de Fraisinette incluent également une ligne de jouets représentant les amis et les animaux de compagnie du personnage. Ces poupées ont une odeur : Fraisinette sent la fraise.

Voici l’extrait vidéo en question :

Découvrez aussi la page Facebook consacrée au « meilleurs moments » de la série.